5 Infos insolites sur l’amour

Depuis l’antiquité, philosophe, poète et scientifique s’intéresse à cette mystérieuse attraction, qui nous rend capable du meilleur comme du pire.

Tous les amoureux s’embrassent-ils ?

Le baiser est une coutume très ancienne. On voit des gens s’embrasser sur la bouche sur des fresques égyptiennes datant de plus de 3800 en. On trouve également des traces de cet échange amoureux dans les textes védiques indiens, que l’on peut estimer à au moins 3500 ans. Par ailleurs, le baiser est une coutume très répandue. En 2013, une étude a été menée par une équipe de scientifiques de l’université d’Oxford pour savoir si le fait de s’embrasser faisait partie des coutumes de tous les pays du monde. Le résultat ne fait pas de doute : le baiser sur la bouche se retrouve dans 90 % des cultures humaines.

En 2015, les anthropologues des universités du Nevada et de l’Indiana sont arrivés à des conclusions différentes. En analysant des documents dans 155 sociétés traditionnelles, ils ont démontré que le baiser sur la bouche n’était pas forcément réalisé dans un contexte amoureux pour 77 d’entre elles.

Sommes-nous tous aptes à aimer ?

Au départ, oui. « Le premier regard de l’enfant pour sa mère est chargé d’amour, affirme la psychiatre Catherine Bensaïd. Ensuite, il va aimer ses 2 parents de façon inconditionnelle. La façon dont ceux-ci répondent ce va imprimer en lui certains modes de relation. » Ainsi, un enfant mal aimé cherchera souvent des partenaires qui donnent peu : une manière de revivre la première expérience de ce qu’il a connu. Un enfant élevé par les parents violents risque d’être violent à son tour, pensant que c’est la seule façon d’aimer.

Qui a inventé l’amour ?

Pour le préhistorien Jean Courtin, l’amour a dû apparaître il y a 100 000 ans. Avant cela n’existait sans doute que l’attirance sexuelle. À cette époque, Homo sapiens commence à enterrer ses morts en les entourant de soins, de décorations. Jean Courtin y voit « une forme indéniable d’attachement. Les ornements dont notre ancêtre pare les défunts indique en même temps, chez lui, la naissance d’une faculté humaine inhérente à l’art d’aimer : le sens du beau. »

Pourquoi appelle sous sa partenaire  » sa moitié  » ?

Cela vient d’une légende grecque très ancienne. Dans le Banquet de Platon, écrit aux alentours de 380 av. J.-C., le poète Aristophane est invité à répondre à la question : « Qu’est-ce que l’amour ? ». Il invente alors le mythe de l’androgyne. D’après lui, nous étions à l’origine des « hommes-boules », ronds comme des oranges, doté de 2 visages, 80, autant de jambes et de pieds. Nous étions incroyablement rapides, puissant et arrogant. Mais, agacé par notre rigueur et notre insolence, les dieux nous auraient coupé en deux ! Depuis nous sommes littéralement coupés de notre moitié perdue, en manque d’elle et à sa recherche.

Un chagrin sentimental peut-il vraiment vous  » briser le cœur  » ?

A en croire une étude de chercheurs japonais datant des années 1980, la réponse est oui. Ils avaient alors mis au jour une maladie du muscle cardiaque jusqu’alors inconnue, et mortelle dans 3,7 % des cas. Cette affection brutale est causée par 19 hormones du stress. Sous leurs effets, le cœur ce clip et cesse brutalement de poupées.

Une étude, plus récente, de 2015 menées à l’université de Zurich, en Suisse a démontré que cette pathologie est provoquée dans près d’un tiers des cas par un choc émotionnel, en particulier la perte d’un être cher une rupture amoureuse, d’où son appellation familière de syndrome du cœur brisé. Prenez donc garde à tout faire pour garder votre couple et attiser la flamme entre vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *