Couple_dos_à_dos_sur_un_lit

Le confinement a-t-il renforcé les couples ou accéléré la séparation ?

Etre enfermé à la maison presque 24h/24 avec son partenaire peut sembler idyllique pour certains, mais pas pour tout le monde. En effet, le confinement a resserré les liens entre les couples, mais a également causé des séparations. Pour les psychothérapeutes, un tel bouleversement et un changement de mode de vie si soudain renforce les sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs.

Les couples fusionnels

Pour les couples fusionnels, le confinement a été perçu de façon positive, car c’était l’occasion de passer plus de temps à deux en restant à la maison. En effet, en temps normal, entre le travail et les aléas, la séparation physique dure plusieurs heures dans la journée. Toutefois, dès le déconfinement, certains couples fusionnels ont pu se sentir déchiré par la reprise d’une vie normale. Pour les psychothérapeutes, ce n’est pas une mauvaise chose, étant donné que lorsqu’un couple est fusionnel, la dépendance affective, la fusion et le besoin d’emprise tournent vite à la désocialisation et à un déséquilibre personnel. Pour ne pas souffrir de la situation, ces couples doivent donc considérer le confinement comme une jolie parenthèse et retrouver un peu de distance pour s’aimer sainement.

Les couples en tension

Beaucoup de couples se trouvaient dans une situation de tension, avant le confinement. Rester à domicile fut donc une épreuve, car les ressentiments étaient présents toute la journée. Avant le 17 mars, les membres du couple vivaient leur journée séparément, se consacraient à leur activité professionnelle, sportive, culturelle, etc. Le confinement fut donc un peu comme une épreuve de vérité. Ces couples au bord de l’implosion constatent alors un vide relationnel et à la fin du confinement, la séparation semble être la meilleure solution. Néanmoins, chez certaines personnes, cette épreuve leur a permis de réaliser à quel point ils s’étaient éloignés de leur partenaire. Dans ce cas, si les sentiments restent présents, les efforts de reconquête ont pris tout leur sens durant ces deux mois : amélioration de la communication, reprise d’une vie sexuelle active, nouvelles expériences, mise en place d’un projet commun, etc.

Les couples équilibrés

Pour les couples qui vivent pleinement leur relation et qui ont trouvé un équilibre de vie, le confinement a été l’occasion de renforcer les liens, de créer de nouvelles complicités, de se disputer un peu aussi… En effet, le stress lié à la situation décuple les sentiments et les désaccords sont courants. Pour ceux qui étaient en télétravail, le fait de rester 24h/24 avec leur conjoint a pu être un frein sur le plan sexuel. C’est pourquoi durant et après le confinement, on observe des changements de comportement dans la vie intime des couples (utilisation de sex toys, visionnage de films érotiques, etc) pour relancer la roue.

Les couples infidèles

Dans le cas des couples infidèles, on constate deux issues possibles. En effet, lorsque l’adultère se passe dans un contexte où le partenaire se sent délaissé et inexistant, le confinement a pu être d’une grande aide pour discuter avec son conjoint et pour rebâtir les fondations du couple. En revanche, si l’infidélité a eu lieu alors que les deux membres du couple s’éloignaient mutuellement, ces deux mois à la maison ont renforcé le schéma et la séparation semble inévitable.